Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Elle n’aura pas fait l’unanimité, et c’était justement le but. Mais qu’importe, Game of Thrones vient d’être saluée par le jury prestigieux des Emmy Awards, qui vient d’offrir à la série le sacre ultime : l’Emmy de la meilleure série dramatique.

Dans sa catégorie, Game of Thrones était pourtant nommée face à Better Call Saul, Ozark ou This is Us… Un titre qui vient couronner cette fameuse saison finale, qui aura fait couler des hectolitres d’encre, et qui a continué à alimenter toutes les conversations les plus enflammées. Six épisodes qui ont repoussé les standards de la télévision, du moins sur le plan technique. Deux batailles monstrueuses, un carnage infini, et un final que personnage n’avait vu venir. Nominée dans plusieurs autres catégories, la série est tout de même passée à côté d’une domination totale aux Emmy (comme elle avait pu le faire par le passé). Par exemple, Emilia Clarke est restée sans statuette, malgré sa prise de contrôle impressionnante dans l’épisode 5 de l’ultime saison. Même constat pour Kit Harrington, coiffé au poteau par Billy Porter, vu dans Pose. Gwendoline Christie (Brienne), Lena Headey (Cercei), Sophie Turner (Sansa) et Maisie Williams (Arya) étaient également toutes nominées dans la catégorie meilleur second rôle féminin. Seul Peter Dinklage a raflé un Emmy pour meilleur second rôle masculin. Long live Westeros.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture