Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

La première chose qui vient en tête en voyant la bande-annonce de Gold, c’est l’interprétation déjantée de Matthew McConaughey dans Le Loup de Wall Street. Les deux personnages partagent une rhétorique incendiaire, et un train de vie luxueux.

Pourtant, Kenny Wells est sur la mauvaise pente. Il enchaîne les mauvaises transactions, et le businessman frôle dangereusement la banqueroute. L’homme est proche du fond du gouffre, résolu à vendre les montres en or qu’il avait offertes à sa femme quelques années plus tôt. Mais la chance va tourner. Du jour en lendemain, Kenny va miser tout ce qui lui reste dans une pratique que l’on pensait révolue depuis le Far West : la ruée vers l’or. Embarqué à Bornéo, lui et son associé vont tomber sur le gisement de la décennie. Alors que la grande vie semble leur sourire à nouveau, le FBI va entrer dans la danse, en apportant son lot de menaces et de problèmes. Une fois n’est pas coutume, McConaughey s’est largement investi dans ce rôle, notamment sur le plan physique. Il a pris du poids (beaucoup), s’est dégarni le toupet, et accuse une fatigue générale qui colle bien à son personnage à la fois usé par les échecs, et déterminé à ne pas en rester là. Inspiré d’une histoire vraie, Gold semble réunir tous les critères de la course au deuxième Oscar. Mais difficile de s’emballer trop vite. Prévu pour sortir à Noël, le film avec Edgar Ramirez et Bryce Dallas Howard marquera (on l’espère) le retour en très grande forme de l’acteur texan.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture