Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

La suite du terrifiant Dying Light a largement profité de l’E3 2019 pour dévoiler entre autre son nouveau terrain de jeu ainsi que bon nombre de mécaniques de gameplay, dont une a particulièrement retenu notre attention. Suivez le guide et attention aux morsures.

Fin du suspens pour Dying Light 2, qui brise enfin son (long) silence à grands coups de trailers et d’interviews. Première information essentielle : la sortie annoncée pour le printemps 2020. Le premier trailer de cette année (diffusé lors de la conférence de Microsoft) s’attarde longuement sur l’univers du jeu. Une cité qui tombe en ruine alors que les derniers humains n’hésitent plus à s’affronter entre eux… C’est également l’occasion de découvrir Aiden, le personnage au centre de l’histoire qui nous apprend, alors qu’il surplombe une rue en proie au chaos, qu’il est infecté par ce virus destructeur. Dans un entretien rapporté par VG24/7, le game director de Dying Light 2 Mark Albinet a d’ailleurs confié une chose à ce sujet : « Dès que vous êtes infecté et que vous allez dans le noir… en fait, il vous faut rester sous une lumière UV pour rester, en quelque sorte normal ». Une composante essentielle du gameplay de Dying Light 2 ? Mark poursuit et déclare que « dès le moment où vous passez trop de temps dans le noir, ce qui inclut la nuit et les zones sombres, alors votre niveau d’infection va augmenter ». Après cette première présentation dépourvue de gameplay, Techland a tout de même eu la riche idée de nous consoler avec la diffusion d’une petite séquence de parkour pendant la présentation de Square Enix. Rien de foncièrement neuf, mais une efficacité renouvelée et l’envie grandissante d’enchainer une nouvelle fois les saltos et retrouver ce sentiment de liberté propre à la licence. Rendez-vous donc dans quelques mois seulement.

Comptez sur nous pour en toucher quelques mots en profondeur dans un futur numéro de notre magazine pop-culture, que vous pouvez toujours choper en vous abonnant exclusivement depuis notre site web, au bout de ce lien !

Par Tombe-Stone le

Plus de lecture