Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est exactement ce que craignaient les fans de la trilogie originale. Depuis qu’elle est passée dans le camp de Disney, la licence de Georges Lucas s’apprête à devenir plus productive qu’elle ne l’a jamais été. Trop productive ?

Cinq films en cinq ans : les fans de Star Wars n’ont tout simplement jamais vu ça. C’est pourtant le programme chargé annoncé par Bob Iger, le PDG de Disney qui avait fait l’acquisition de la licence culte pour un peu plus de 4 milliards de dollars en 2012. Une nouvelle qui venait avec la promesse tant attendue de nouveaux films Star Wars. Une bonne chose à première vue, qui laissait tout de même l’arrière-gout d’une crainte. La crainte de voir Disney en faire trop. Sans vouloir jeter la pierre tout de suite, c’est exactement ce qui est en train de se produire, puisque la firme compte transformer La Guerre des Étoiles en un rendez-vous annuel de fin d’année. Un rythme industriel, qui pourrait bien être le frein d’une créativité nécessaire au maintien du niveau qualitatif de la saga.

Pour une diffusion annuelle


Jugez plutôt : il fallait auparavant 3 années entières aux équipes de LucasArt pour pondre un nouveau Star Wars. C’est un point commun aux trilogies à la fois de 1977, et de 1999. Trois ans, c’est long. Mais c’est surtout le temps qu’il faut pour peaufiner une œuvre, mettre le public sur les dents, et créer une attente digne de l’une des plus grandes sagas du cinéma (si ce n’est la plus grande). La politique de Disney se veut donc plus agressive. Le 18 décembre 2015 sortira le très attendu Réveil de la Force. Puis un an plus tard, le 16 décembre 2016 très précisément, ce sera autour du premier spin-off (qui pourrait bien être avec Aaron Paul dans le rôle du jeune Han Solo). La suite est réglée comme une horloge : 2017 sera l’année de Star Wars 8, 2018 celle du deuxième spin-off, et enfin 2019 l’année de Star Wars 9, qui clôturera cette nouvelle trilogie. La barre est en tout cas très haute. En espérant (très fort) que Disney puisse maintenir un bon niveau de qualité tout au long de ces 5 prochaines années.

Yoda - NEWS01

Crédit image (modifiée), Byzwa-Dher (BYZ). Retrouver toutes les créations de cet artiste Slovaque à cette adresse.

Crédit image home (originale), Thuddleston. On vous encourage très fortement à visiter sa page ici.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture