Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Wade Wilson nous avait prévenus. Il n’est pas entré dans l’arène du septième art pour enfiler des perles. Presque deux semaines après sa sortie en salles, le phénomène ne faiblit pas. Le bouche à oreille fait des merveilles, et le Box-Office mondial tremble.

Le démarrage était déjà très prometteur, mais il y avait toujours la crainte du soufflé qui retombe aussi vite qu’il est monté, comme une érection matinale aux côtés d’une conquête que l’on n’assumerait pas jusqu’au bout. Mais le peuple a parlé : Deadpool n’est pas qu’une flamme passagère. C’est un phénomène qui perdure, et qui monte en puissance de surcroit. Après avoir effectué le meilleur démarrage de l’année, l’antihéros de Marvel enfonce le clou avec un deuxième week-end d’exploitation assez canon. En deux jours, ce sont 55 millions supplémentaires qui ont été engrangés, uniquement sur le territoire américain, poussant le total du Box-office US à 235 millions de billets verts. C’est plus que le dernier film X-Men Days of Future Past, qui avait engrangé 233 millions en plus de trois mois d’exploitation. C’est d’ailleurs plus que n’importe quel autre film X-Men au pays de l’Oncle Sam ! Un résultat franchement exceptionnel, pour un long-métrage qui a failli ne jamais voir le jour. Dans le monde, Deadpool totalise désormais plus de 490 millions. En douze jours, il a déjà dépassé les recettes mondiales de tous les films X-Men, sauf Days of Future Past, qui trône encore à 745 630 500 $. Autant dire que vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui (et c’est tant mieux).

Deadpool X-Men 02

Source image entête. Source image article.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture