Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Loin de nous l’idée de vouloir épingler tout le mérite à Deadpool et aux Gardiens de la Galaxie, mais il faut bien reconnaître que la vague de films de superhéros Marvel décomplexée est en train de faire réfléchir les têtes pensantes de DC Comics, qui amorce un virage considérable sur le grand écran.

Dans les colonnes du Wall Street Journal, le nouveau président de DC Entertainment Geoff Johns annonce vouloir s’orienter vers des films moins sérieux. Un nouveau cap que DC aurait décidé de prendre après les retours de Batman V Superman, qui avait été jugé trop sérieux par beaucoup de spectateur. Selon lui : « Dans le passé, le studio a commis une erreur : partir du principe que les films DC étaient systématiquement sombres et réalistes, et que c’est ce qui les rendait différents du reste. Or c’est faux. Nous prônons en réalité une vision de la vie optimiste et pleine d’espoir. Même Batman a cette petite étincelle. S’il ne pensait pas nous offrir de meilleurs lendemains, il arrêterait tout de suite […]. Nous sommes actuellement en train de regarder attentivement tout ça, afin de rester fidèles à nos personnages ». Le sous-texte est assez clair : Geoff Johns ne veut plus voir de film DC trop sombre et trop déprimant. On l’a récemment vu avec Suicide Squad, qui était loin de faire l’unanimité. Petite nuance, les mauvaises critiques de Batman V Superman ne fustigeaient parce qu’il était trop sombre, mais surtout pour ses défauts de rythme et les grosses maladresses de sa narration. À ce titre, l’un des seuls films de superhéros unanimement acclamé par le public, et adoubé par la critique s’appelle The Dark Knight. Un classique de Christopher Nolan, ou le mot sérieux ne rime pas forcément avec ennuyeux.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture