Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le mondialement connu réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, surtout réputé pour son étonnant The Host, revient pour nous livrer un futur alternatif. Encore une fois dans son esprit, les prochaines années de l’humanité seront terribles, et son futur film Le Transperceneige, pourrait bien à la fois créer la surprise, mais aussi nous faire réfléchir.

Nous serons en 2031. Sur la terre, il n’y a plus rien d’autre qu’une étendue de glace. Les seuls rescapés de l’humanité, se sont réfugiés dans un train qui ne dispose que d’un seul itinéraire, tourner autour de la planète, sans cesse…

Le Transperceneige dispose d’un bien joli casting, preuve que son réalisateur coréen commence à jouir d’une certaine notoriété. Chris Evans a accepté d’en être la tête d’affiche, oui Captain America en personne. Pour l’épauler dans cette aventure ferroviaire Octavia Spencer sera là, une actrice plutôt discrète habituellement comme pour les besoins de Jusqu’en enfer. Et puis, pas de trains sont coréens, alors Song Kang-Ho, découvert dans le très glauque Thirst, ceci est mon sang, sera lui aussi un passager.

Notons que Le Transperceneige est le fruit d’une belle collaboration entre Américains, Sud-Coréen et Français. Alors croisons les doigts pour qu’il n’y ait aucune grève de la SNCF le 7 août prochain, date de sortie de ce film que l’on a hâte de découvrir.

Par gianni77 le

Plus de lecture