Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a 10 ans, le mois de septembre marquait la rentrée des classes sur la chaîne NBC. Mais pas n’importe quelle rentrée des classes. Celle de Jeff Winger, Annie, Troy, Abed, Shirley, Britta, le grincheux Pierce et toute la bande de Community.

Avant qu’il ne s’adonne aux étrangetés Sci-fi de Rick & Morty, le génial Dan Harmond donnait vie à l’une des sitcoms les plus marquantes (pour ne pas dire culte) de la dernière décennie. La série racontait le retour à l’université d’une bande d’adultes, afin de repasser leurs examens. Autour de la table de ces élèves très spéciaux, Joel McHale campait le rôle d’un avocat cynique, égocentrique et séducteur, dont le certificat a été invalidé. On retrouvait aussi la douce et innocente Annie jouée par Alison Brie, que l’on a vue depuis dans Mad Men avant de péter des gueules dans GLOW. N’oublions pas non plus le duo Donald Glover / Danni Putti, aka Troy et Abed (in the mooorning). C’est d’ailleurs dans Community que la popularité de Glover (également connu sous le pseudo rap de Childish Gambino) a commencé à exploser. Véritable régression autorisée, la série montrait surtout une bande d’adultes revivre leurs années ados, avec cette fois-ci la conscience de réaliser qu’ils vivent une période d’insouciance et de liberté qu’ils ne retrouveront plus jamais. Il y avait un truc de vraiment jouissif à voir cette équipe se démolir à coup de paintball dans les couloirs du lycée de Greendale, en marge de la société adulte et civilisée que l’on rêve tous de fuir de temps à autre. C’est ce qui faisait tout le charme de la série, du moins avant qu’elle ne sombre dans la redite lors de ses dernières saisons, qui ont subi les affres d’un casting morcelé, d’une annulation, et d’un changement de chaîne. C’est le plus triste avec Community, la série n’a jamais eu droit au grand final qu’elle méritait. Mais elle reste un modèle de sitcom que l’on ne cessera jamais de conseiller.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture