Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il est difficile de dire non à un peu de rabs d’un des meilleurs films d’action de la décennie. Le chef-d’œuvre de George Miller n’a pas encore fini de se livrer. Alors que le réalisateur a annoncé qu’il n’y aurait pas de version Director’s Cut, trois scènes coupées viennent de fuiter sur la toile.

Au-delà du rush d’adrénaline de deux heures, le dernier Mad Max c’est aussi près de 480 heures de raw-footage, laissant aux monteurs du film une tâche pratiquement insurmontable. Celle d’assembler ce que l’on peut aujourd’hui considérer comme un monument du cinéma d’action, et (accessoirement) l’un des meilleurs films de l’année. Comme souvent dans le monde du septième art, il a fallu faire des choix, et retirer bon nombre de scènes de la version finale. Étant donné qu’il n’y aura pas de version longue du film, c’est l’occasion ou jamais de les découvrir. On doit cependant vous avertir, ces dernières n’ont pas passé le cap de la post-prod. Il manque donc certains effets spéciaux, comme une nuée de corbeaux ou un bébé qui est presque aussi réussi que celui d’American Sniper.

Une version en noir et blanc du film


Dans la première scène, Max et Furiosa scrutent l’horizon. Il s’agit d’un moment assez contemplatif, qui marque le calme avant la tempête. Le film en compte d’ailleurs plusieurs, il est donc dans un sens logique que cette scène ait été coupé. La seconde se situe vraisemblablement vers le début du film. On y découvre une femme prête à tout (vraiment tout) pour que son nouveau-né devienne un War-boy. L’occasion de souligner au feutre rouge la folie qui règne dans le Wasteland. Un sentiment qui se confirme dans la troisième scène, dans laquelle on découvre une horde de War-Boys en transe devant leur leader Immortan Joe. Prévu pour le 14 octobre prochain, le Blu-Ray de Mad Max comportera également une version en noir et blanc. Il s’agissait en effet d’un choix artistique de George Miller, qui avait longtemps hésité entre ce procédé et les couleurs saturées du film. What a lovely day :

Mad Max Fury Road - NEWS13

Par Fox Mulder le

Plus de lecture