Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Ces détails que vous aviez peut-être ratés dans la saison 5 de Walking Dead

Une foule de références plus ou moins explicites

Achevée depuis peu, la cinquième saison de The Walking Dead n’a laissé personne indifférent. Conscients d’avoir accouché d’un monstre d’audience, les scénaristes de la série se sont amusés à disséminer des clins d’œil tout au long de la saison, que l’on vous propose de découvrir avec un nouveau regard.

Si vous n’avez pas vu cette cinquième saison, si vous ne l’avez pas achevé et si vous ne désirez pas vous gâcher les prochains arcs scénaristiques de la série, on ne peut que vous engager à déguerpir le plus vite possible de ces maudites terres et de vous atteler à la lecture de notre critique de cette nouvelle saison, garantie sans spoilers. Pour les intrépides, audacieux, qui désirez-vous délecter du travail fastidieux des scénaristes de Walking Dead pour attirer l’œil avisé du téléspectateur, voici quelques Easter Eggs bien placés que ne manquent pas de références en tout genre.

De nombreuses références aux Wolves


Durant la seconde moitié de saison, Rick et son groupe font indirectement face aux Wolves, un groupe de survivants propre à la série qui n’a pas véritablement d’égal dans le comics. L’apparition de ces loups est teasé une première fois dans le neuvième épisode de la série, alors qu’il est possible d’entrevoir la mention « Wolves Not Far » (littéralement « Les loups ne sont pas loin »). Dans la même continuité, le dernier épisode de cette cinquième saison offre une séquence qui fait explicitement référence au petit chaperon rouge, avec un survivant solitaire, vêtu logiquement d’un chaperon. Si ces références aux loups et au conte de Perrault sont importantes, c’est qu’elles font référence à une seule réplique du comics dans laquelle Derek, le chef des Scavengers, ordonne à Rick de lui ouvrir les portes d’Alexandria de la sorte : « Petit cochon, laisse-moi entrer ! ». Est-ce que les Wolves sont donc l’équivalent des Scavengers ? Le doute est clairement permis puisque ces antagonistes meurent très rapidement dans l’œuvre originale.

Lucille et Negan en approche


La série a toujours eu une gestion du temps légèrement décalée par rapport au comics. Ainsi, quand la seconde saison s’éternisait sur les terres d’Hershel, le matériel original ne consacrait qu’un seul tome à cet arc narratif. Du coup, on imagine bien les scénaristes préparer le terrain pour l’arrivée de Negan, l’un des antagonistes les plus charismatiques de Walking Dead. Si l’apparition de Negan et Lucille pourrait paraître précipité par rapport aux événements du comics, il ne faut pas perdre de vue ce décalage de temporalité. D’autant plus que cette dernière saison a pris un malin plaisir à balancer de lourdes références à ce personnage emblématique et à l’une de ses actions les plus traumatisantes. En effet, en début de saison, Glenn est à genoux, prêt à voir son crâne exploser des suites d’un coup de batte de baseball. Ironiquement, c’est de la même manière que Negan flingue le personnage dans le comics avec sa batte qu’il surnomme Lucille. Quelques épisodes plus tard, alors qu’il échappe à une mort symbolique, Glenn s’arme lui aussi d’une batte de baseball, histoire d’enfoncer une bonne fois pour toutes le clou.

Des références aux autres comics de Kirkman


Cette cinquième saison n’a pas été avare en livres et autres objets de divertissement post apocalyptique. Robert Kirkman, auteur, créateur du comics Walking Dead et producteur de la série, a eu un beau moment de gloire dans le dixième épisode de cette nouvelle saison. En effet, on peut apercevoir de manière assez flagrante le comics Invicible, une autre production de Kirkman qui est remis à Carl. Un peu de la même manière, ce dernier tombe aussi sur un comics intitulé Wolf Fight, en référence au comics The Astounding Wolf-Man, lui aussi écrit par Kirkman. On n’irait pas jusqu’à dire qu’on frôle le placement de produit, mais on n’est pas loin.

Une histoire de temps


The Walking Dead n’a jamais caché l’obsession qu’elle cultive pour le temps. Depuis la première saison, l’imagerie du temps qui passe et de sa représentation à travers l’objet symbolique qu’est la montre est une métaphore capitale de la série. Le temps n’a plus vraiment de valeur (si ce n’est sur le plan biologique), et ne sert plus vraiment à se repérer sur le plan sociétal. Durant la première saison, Dale fait explicitement référence à l’importance du temps au détour d’une référence à l’auteur Faulkner. Cette même réplique a servi de titres aux derniers épisodes de la saison. Ainsi, « Remember », « Forget », « Spend », « Try » et « Conquer » font référence à une seule et même réplique de Dale, réfléchissant sur le temps.

Les marques dans les arbres


L’un des plus grands mystères de cette saison reste bien entendu le retour de Morgan, que Rick et son groupe n’avait plus vu depuis la troisième saison, dans laquelle Morgan venait de perdre son fils. Un survivant solitaire qui semble connaitre les Wolves, puisqu’il savait exactement quoi faire pour sauver Daryl du piège de la voiture dans le super marché. La question qui se pose est donc la suivante : d’où proviennent les marques dans les arbres qui ont menées Morgan jusqu’à Rick et son groupe à Alexandria ? Le plus évident serait que Gareth (le cannibale survivant) et son groupe utilisaient les marques pour traquer Rick, et que Morgan s’en soit servit. Néanmoins, les marques qu’ils laissaient étaient en forme de L couché, alors que Morgan suivait des croix dans un cercle. Ce qui nous mène à une autre théorie, qui voudrait que Rick ou Carl faisaient eux-même les marques dans l’arbre, à destination de Morgan. Mais pourquoi ? Il faut dire que Rick doit maintenant savoir que le risque de laisser une trace de son passage est élevé, tant les humains sont (de manière assez triste) devenus bien plus dangereux que les zombies… Autre possibilité : il se peut que Morgan lui-même fasse les marques sur les arbres, pour indiquer le chemin à quelqu’un d’autre. Très honnêtement, la piste de Gareth reste la plus probable. Mais avec les scénaristes de Walking Dead, tout est possible.

Les Wolves et Negan : même combat ?


Avec ce teasing incessant concernant Negan, beaucoup (y compris nous) ont directement pensé que les Wolves seraient la version série des Sauveurs, le groupe de survivants anarchique de Negan. Comme dit précédemment (et en toute logique) les Wolves s’apparenteraient en réalité plus aux Scavengers, un autre groupe qui ne fait pas long feu sous le sniper d’Andrea. Sauf que voilà : les pièges, les zombies démembrés, la folie des agresseurs de Morgan, toutes ces actions portent la marque du groupe de Negan. Alors que la série est déjà renouvelée pour de nombreuses saisons à venir, il semble logique qu’elle ne pourra pas s’éterniser autant que le comics. Du coup, les scénaristes pourraient embraser plus tôt que prévu l’arc scénaristique le plus important de Walking Dead : la guerre totale qui mêlera le groupe de Rick et diverses autres communautés contre les sauveurs de Negan. Vivement la suite.

Morgan WD - NEWS01

Par Sholid le

Plus de lecture