Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Voilà maintenant plus d’une décennie que l’on se réveille brutalement en pleine nuit après avoir fantasmé d’un film Bioshock. Plus de 10 ans que l’on attend cette adaptation sur grand écran. Plus de 10 ans qu’elle s’est échoués dans les limbes de « l’enfer de production ». Ce lieu lugubre et sombre duquel les projets de films sont bien souvent piégés à tout jamais…

Il faut l’admettre : il y a peu de chance pour que le projet cinématographique évoqué par Gore Verbinski en 2008 voit le jour. Le ratio popularité de la licence / budget nécessaire étant trop élevé pour qu’Universal prenne le risque d’aller au bout de l’aventure. Ce qui est franchement tragique. Une adaptation au cinéma serait peut-être le truc le plus judicieux que l’on puisse faire à une oeuvre comme Bioshock, qui nous engouffrait dans les tréfonds de Rapture : une cité sous-marine luxuriante, autrefois El Dorado de l’élite mondiale qui s’est enfermée dans une ville où tous les plus grands cerveaux (et les plus grandes richesses) de la planète étaient réunis. Jusqu’à ce que l’utopie vire au cauchemar, contaminée par une drogue (les Plasmides) qui fait peu à peu sombrer la population dans la folie psychotique. On pouvait déjà imaginer ces images terrifiantes d’un éden abandonné. Entendre les bruits de la carcasse de la ville qui grince sous le poids écrasant de la pression de l’océan. Il y avait en Bioshock un parfait écrin horrifique. Hélas, le projet a trop longtemps été passé sous silence.

Une lueur d’espoir vient pourtant de naître, dans les colonnes du site Comicbook. Un phare qui transperce la noirceur de la nuit (ça commence toujours avec un phare). Le scénariste Greg Russo, qui bosse actuellement sur le prochain film Mortal Kombat, a reconnu qu’il aimerait vraiment s’attaquer à la citée engloutie de Rapture dans les années à venir. Selon lui : « J’aimerais vraiment trouver un moyen de faire Bioshock, et j’ai déjà essayé. J’ai donné des coups de coude à tous les gens que je pouvais possiblement trouver, parceque je pense avoir trouvé une manière vraiment géniale de le faire. Je pense pouvoir faire un truc vraiment cool, tout en amenant ce côté horreur en premier plan, et tout en gardant un budget tout à fait gérable ». On espère sincèrement que Russo sera l’homme de la situation. Si il parvient à tirer les bonnes ficelles (et accoucher d’un résultat à la hauteur des jeux originaux), il pourrait passer de simple scénariste à véritable trésor national.

Par Yox le

Plus de lecture