Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Ne lisez pas cette brève. Si vous avez l’estomac fragile, le coeur sensible au désarroi de trois enfants innocents et purs, en proie à de terribles forces maléfiques, cupides et égoïstes, dans ce cas s’il vous plaît, ne lisez pas cette brève. Si votre âme ne supporte pas l’injustice, la misère et le désarroi, alors par pitié, ne lisez pas cette brève.

Si vous êtes sensibles à la cause de Klaus, Violette et Prunille, je vous en supplie, ne regardez pas la vidéo qui va suivre. Posez le bout de papier et le stylo dont vous vous êtes emparés à la vue de cette évidente énigme. Ne reliez pas une à une les lettres qui vont apparaître en jaune, et n’allez pas sur l’adresse web que forme cet habile puzzle. Votre curiosité morbide et votre soif de traumatisme vous ont sûrement poussé à cliquer sur le lien précédent, sur lequel vous avez eu la stupeur de découvrir la terrible annonce. Le calvaire est Baudelaire n’est pas terminé. La deuxième saison est en chemin, comme l’affirme Lemony Snicket en personne : « A ma plus grande horreur, Netflix a décidé d’injecter leurs gains honteusement acquis dans une deuxième saison de cette série tout sauf joyeuse. Alors que l’on parle, des ingénieurs, costumiers, et spécialistes du traumatisme s’agitent pour donner vie à de nouveaux épisodes toujours plus dérangeants. Le tout dans l’unique but de rassasier votre étonnant enthousiasme face à cet exemple tordu de ce que certains appellent un divertissement familial. J’espère que vous êtes heureux, car vous ne le serez plus jamais ».

Par Fox Mulder le

Plus de lecture