Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Au terme d’un succès, il n’est jamais facile de tourner la page. Mais il n’y a pas d’alternative autre que d’aller de l’avant. Après le succès planétaire de Dexter, voilà ce que Michael C. Hall doit être en train de se dire. Avec certains de ses récents compères, des projets prennent forme. De quoi permettre au tueur en série le plus attachant de l’histoire une reconversion bien méritée, sans forcément passer par la case acteur.

Entouré de Scott Buck (showrunner de Dexter), et surtout de Matthew Specktor, puisque qu’il s’agit d’un de ses romans que le trio compte adapter pour le petit écran, la série Amercian Dream Machine devrait traiter du theme du rève américain. Elle gardera donc le même titre que le livre.

Nous serons en 1962, pour y suivre Beau Rosenwald, personnage au physiques ingrats (paradoxalement) venant tenter l’aventure à Los Angeles. Sans ressources et mal fagotées, il réussira malgré tout une ascension fulgurante, qui le propulsera à la tête d’une grande société d’agents d’Hollywood. Tout ceci sera mis en perspective par le fils de Beau, qui sera le narrateur de cette aventure.

Toute cette équipe sera fidèle au média américain Showtime (Californication, House of Lies, Shameless, qui par ailleurs diffusera cet été la huitième et dernière saison de Dexter. Quant à Michael C. Hall, il a déjà fait savoir ne pas ambitionner un rôle principal, et préférera sans doute se divertir à faire quelques apparitions en tant que guest. Voilà une affaire à suivre.

Par gianni77 le

Plus de lecture