Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Pacino porte le poids de la vie sur ses épaules. Ou plutôt des multiples existences qu’il a eu l’occasion de vivre sur grand écran. Du gangster amoureux de la poudre, au flic désabusé en passant par le leader contesté d’une famille mafieuse. Aujourd’hui, la légende du cinéma revient, la gueule creusée par les années, dans un drame solitaire et profondément déprimé.

Pas facile de filer un rôle à la mesure de Pacino. Partout où il passe, l’acteur de 75 ans mange l’écran et éclipse tous ceux qui tentent d’exister à ses côtés. Sorti en salle cette semaine, Manglehorn raconte la lente descente engourdie d’un homme plongé dans le passé et l’oubli. L’exclusion d’un vieux serrurier qui ferme une à une les portes qui peuvent le lier avec le reste de la société. Le monde des vivants. Il parle à une femme qui lui renvoie ses lettres depuis plus de 20 ans, se déconnecte totalement de la vie de son fils, et lorsqu’il ne se morfond pas au fond d’une bouteille, il s’inquiète du sort de Fanny. Sa chatte, qui se trouve également être sa seule véritable confidente. Son autre rayon de soleil avec sa petite fille, et sa banquière qu’il va voir tous les vendredis pour faire la discussion. L’homme rêve de s’échapper, de prendre un bateau et d’embarquer avec Fanny, afin de couper les derniers ponts. En somme l’histoire d’une fin qui n’en finit pas. On vous laisse jeter un œil à la bande-annonce, juste là :

Par Fox Mulder le

Plus de lecture