Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Sam Mendes est de retour, et il ne fait pas semblant. Le réalisateur auréolé d’American Beauty et de 007 Spectre revient avec un nouveau film très personnel : un récit de guerre durant la Seconde Guerre Mondiale, qui a la particularité d’être entièrement monté en plan-séquence.

Un projet pharaonique à la préparation minutieuse, qui se laisse approcher lors d’une vidéo making-of avoisinant les 4 minutes. L’occasion de découvrir les coulisses de cette production ultra-ambitieuse, qui a dû jongler avec de nombreux imprévus pour pouvoir mener à bien cette idée dingue. On parle de la météo, mais aussi des nombreux figurants, effets d’explosions et autres plans larges depuis un quad, qui traverse les nombreux décors extérieurs de cette épopée. Un choix risqué, que Sam Mendes explique au micro de Vanity Fair : « Je voulais suivre ces hommes à la trace, je voulais respirer avec eux. Il fallait que ce soit quelque chose de viscéral et d’immersif ». Il ajoute que le procédé du plan-séquence a pour but « de transporter le spectateur au plus près de cette expérience ».

À VOIR AUSSI : Sam Mendes va sortir un film de guerre tout en plan séquence (et le premier trailer est une grosse claque)

Vivre la guerre de l’intérieur : la proposition est aussi terrifiante qu’alléchante. Pour ceux qui se posent la question, le film sera présenté comme un plan-séquence, mais ce n’est pas pour autant qu’il a été mis en boîte en une seule prise. Il s’agit bien de longues séquences qui seront raccordées les unes aux autres. Quoi qu’il en soit, le chantier reste faramineux. Un film en plan faux plan-séquence, on avait déjà vu (Birdman). Un film en vrai plan-séquence on avait aussi déjà vu avec Victoria sorti en 2015 (et c’était fou). Mais jamais personne n’avait osé s’attaquer au film de guerre sous forme de plan séquence. Certains extraits pourraient presque rappeler la mythique scène du débarquement à Omaha Beach dans le Soldat Ryan de Spielberg. 1917 est pour l’instant prévu en salles le 15 janvier 2020.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture