Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il existe bien plus de 13 raisons pour regarder et aduler la dernière création de Netflix. Sous ses faux airs de teen-drama comme il en existe des centaines d’autres, 13 Reasons Why traite de manière frontale, parfois très crue, des problèmes liés à la condition adolescente.

En ce sens, la série portée par Dylan Minnette et Katherine Langford est unique. Elle a d’ailleurs fait couler des hectolitres d’encre partout dans le monde, tant certaines scènes restent très difficiles à regarder. On vous le disait, 13 Reasons Why a le mérite de prendre les problèmes que sont le suicide et le harcèlement scolaire à bras le corps, sans édulcorer. Sans aucune notion de censure. On y suit la transformation de Clay Jensen, qui découvre une à une les différentes cassettes laissées par sa défunte amie, Hannah. Chaque cassette renferme une raison qui a poussé la jeune femme pourtant pétillante à commettre l’irréparable. Le concept est simple : 13 cassettes, 13 raisons, 13 épisodes, et une première saison qui se conclut sur une fin tout à fait satisfaisante. Après un succès colossal, on voyait mal Netflix ne pas renouveler l’expérience lors d’une deuxième saison prévue pour 2018, et qui devrait se centrer sur un nouvel événement tragique. Avec le geste désespéré d’Alex, ou la menace que représente l’arsenal d’Alex, il y a encore beaucoup de choses à explorer. Peut-être le harcèlement chez les garçons, ou bien les tueries de masse qui frappent certaines écoles dans le monde. La seule chose dont on est certain, c’est qu’on a tous envie de voir Bryce bouffer la poussière.

ON PARLE DE BONNES SERIES ET DE POP CULTURE DANS LE PREMIER NUMERO DE S!CK. ABONNEZ-VOUS A NOTRE MAGAZINE POUR MOINS DE 17 CENTIMES PAR JOURS !

Par Fox Mulder le

Plus de lecture