Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Avec son traitement parfois très cru du suicide, du slut-shaming, du viol et de la condition adolescente, 13 Reasons Why est l’une des plus grosses réussites de la grille de Netflix. C’est une série qui peut être douce, insouciante, mais aussi extrêmement brutale.

Les déboires de Hannah Baker ont véritablement déchaîné les passions. À l’origine, on est pourtant face à un concept d’une effroyable efficacité. Un lycée américain d’apparence banale vient de subir un drame épouvantable. Une jeune fille a mis fin à ses jours. Dans son sillage, elle a laissé 13 cassettes, destinées à 13 personnes, qui sont autant de raisons qui ont poussée la jeune Hannah à commettre un acte irréparable. Tout au long de la série, le paradoxe est frappant : Hannah est belle, intelligente, pleine de vie. Son entourage est à des années-lumière de soupçonner ce qui lui arrive. Et si beaucoup de papiers au vitriol se sont insurgés du côté presque voyeuriste de la série, on retiendra qu’elle aura surtout eu l’audace d’aller au bout de son propos, et de montrer l’acte du suicide dans toute sa laideur. De l’acte en lui même jusqu’au torrent de désespoir qu’il laisse dans son sillage, rien n’est édulcoré et c’est certainement ce qui fait la force de cette série. Néanmoins, son concept se suffit parfaitement à lui-même, et au bout du treizième épisode, l’histoire est bouclée. Pas besoin de deuxième saison, du moins en ce qui concerne l’histoire d’Hannah Baker. Cependant, les scénaristes ont eu la bonne idée de laisser une porte ouverte pour une éventuelle suite avec le personnage d’Alex (attention spoiler) qui tente de se suicider à son tour dans l’épisode final. Une nouvelle série de 13 raisons pourrait se consacrer au geste d’Alex, alors qu’il passe la saison dans le coma. On pourrait aussi s’intéresser au personnage de Tyler, qui semble sur le point de commettre une tuerie dans son lycée. Il a tout un arsenal caché dans sa chambre, et comme le suicide dans la première saison, les massacres (qui restent un vrai problème dans notre société) pourraient faire le sujet parfait dans une saison 2. Quoi qu’il en soit, on apprend aujourd’hui via le Hollywood Reporter que les scénaristes se sont déjà remis au travail. S’ils parviennent à accoucher d’une idée et d’un script à la hauteur de la première saison, il y a fort à parier que Netflix donnera le feu vert. Il n’y a plus qu’à patienter.

ON PARLE AUSSI DE BONNES SERIES DANS LE PREMIER NUMERO DE S!CK. FONCEZ ICI POUR VOUS PRE-ABONNER !

Par Fox Mulder le

Plus de lecture