Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Considéré comme un génie de sa génération, Stanley Kubrick aura marqué son époque. Le réalisateur, natif de New York, n’a pourtant réalisé que 13 longs métrages. Trop peu certainement, mais chacune de ses œuvres est une rareté dont on se délectera encore longtemps. Une volonté de s’adonner pleinement à une chose à la fois, qui au final nous aura privés de quelques projets intéressants, voyons voir :

Décédé le 6 mars 1999 à l’âge de 70 ans, nous héritons de Stanley Kubrick une filmographie aussi qualitative qu’éclectique. De la science-fiction avec 2001 : l’odyssée de l’espace, de l’horreur avec Shining, de l’histoire avec Spartacus… Et comment parler de Kubrick sans mentionner deux chefs-d’œuvre comme Full Metal Jacket et Orange mécanique. Alors, on peut regretter qu’il n’ait pas pu aller au terme de son projet de film sur Napoléon, décrit comme un péplum monumental, et abandonné pour des raisons techniques et financières. Autre grand projet tristement abandonné, l’adaptation du roman de Louis Begley : Une éducation polonaise. Le film aurait dû s’appeler Aryan Papers, mais à l’époque jugé trop similaire est rapproché de la liste de Schindler de Steven Spielberg. L’évocation de ces deux abandons, et plusieurs autres éléments sont à découvrir dans le reportage intitulé Lost Kubrick: The Unfinished Films of Stanley Kubrick, réalisé en 2007 est disponible juste ici :

Par gianni77 le

Plus de lecture