Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Justified, saison 4

Western contemporain

On l’avait quitté alors que son père, le charismatique Arlo Givens, venait d’être incarcéré pour meurtre.  On retrouve Raylan Givens dans une quatrième saison de Justified qui fait dans la continuité de la série. Pas de quoi révolutionner le show, mais le divertissement proposé est à la hauteur des attentes.

HOME SWEET HOME

A l’instar de Sons of Anarchy, Justified (deux séries diffusées sur la chaîne câblée FX) offre une plongée dans les coulisses d’une petite bourgade aux apparences tranquille. On est donc de retour à Harlan ou le charismatique Marshal Raylan Givens,  joué par l’excellent Timothy Olyphant, retourne à ses occupations. Cette fois-ci, il partira à la recherche du mystérieux Drew Thompson, un des anciens barons de la drogue, qui se camoufle encore à Harlan. Bien entendu, ce ne sera pas le seul à être à sa recherche puisque son némesis de toujours, l’énorme Boyd Crowder, ne perd pas de temps pour mettre son nez dans ses affaires. Tantôt du côté des flics, tantôt du côté des malfrats, cette saison balance entre deux mondes, qui ne sont pas si différent les uns des autres. Pendant une dizaine d’épisodes, l’identité de Drew Thompson reste un véritable mystère. Pourtant, le spectateur sait qu’il se cache parmi l’un des membres du casting. La révélation n’en est que plus délicieuse ! Bref, le fil conducteur de la série n’est pas des plus originaux, mais il s’avère plutôt efficace.

MÉCHANT S’IL VOUS PLAIT

Contrairement aux saisons précédentes, la relation entre Raylan et Boyd est beaucoup plus effacée, tout comme les grands moments de tension.  Certaines intrigues secondaires sont en retrait, comme la relation de Raylan avec une gérante de bar. Sérieux, ça ne servait à rien les gars ! Rendez nous Nathalie Zea, qui s’est perdu dans les méandres de The Following … Heureusement, il existe toujours certains arcs secondaires qui sollicitent la poudre à canon et les joutes verbales. La plus part des problèmes se règlent de cette manière à Harlan, et on ne s’en lasse pas. Si les temps morts sont un peu plus présents que d’habitude, les trois derniers épisodes de cette saison offrent de beaux moments qu’il serait difficile de bouder. Il est quand même regrettable que cette saison ne dispose pas d’un bad-guy à la hauteur des saisons précédentes. De toute façon, c’est un phénomène récurrent dans les séries : plus le bad-guy de la saison est réussi, plus la saison est un succès. Justified ne sera pas l’exception qui confirme la règle.

Replonger dans le petit banditisme d’Harlan est toujours un plaisir. Même si on n’atteint jamais les sommets des deux premières saisons, cette nouvelle fournée de Justified fait le boulot. Quelques frustrations persistent tout de même : un bad-guy plus discret et la réduction de scènes marquantes restent en travers de la gorge.  Heureusement que le charisme des personnages, aussi bien principaux que secondaires, est plus fort que jamais.

Justified S04 - VERDICT

Par Sholid le

Plus de lecture