Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Iron Man 3

L’homme de fer, c’est lui

L’année 2010 ne fut pas seulement celle des catastrophes naturelles, mais aussi celle des catastrophes industrielles. Après un excellent premier épisode, Iron Man revenait dans un second opus décevant. Quoi de plus normal quand on commence à tourner un film avant même d’avoir écrit la fin … Dire qu’Iron Man 3 était attendu au tournant, et avec crainte est un euphémisme. Et pourtant, il doit déjà se battre dans le cœur des fans pour le titre de meilleur film de la trilogie.

LE TIGRE EST EN TONY

Dans les différentes adaptations super héroïques, il y a une règle qui ne trompe pas : la qualité du film se mesure à la valeur du méchant qui s’oppose au héros. S’il est raté, c’est tout le film qui se vautre. C’était le cas d’Iron Man 2, avec un Mickey Rourke qui sonnait le glas du ridicule. Balayons toutes les craintes maintenant : le méchant d’Iron Man 3 est à la hauteur des espérances, tout comme le film. Il faut dire que Guy Pearce (le Docteur Aldrich Killian) et Ben Kingsley (Le Mandarin) font la paire et donneront du fil à retordre à Iron Man. En effet, les deux antagonistes sont déterminés à réduire en poussière d’acier l’homme de fer, après une ultime provocation par message interposé. Ni une, ni deux, tout explose après une suite d’attentats, ce qui affaiblit un Tony Stark déjà bien entamé après les évènements de The Avengers. En proie à des crises d’angoisses, le milliardaire ne dort plus et passe son temps à bricoler de nouveaux joujoux, quitte à perdre peu à peu le contrôle. On touche alors le fil conducteur de tout le film : l’homme dans l’armure est plus important que l’armure en elle-même. Ainsi, il n’est pas étonnant que le temps d’apparition d’Iron Man soit réduit au profit de l’illustre Tony Stark. Le millionnaire s’efface au profit de l’homme, du véritable héros, interprété par le charismatique Robert Downey Jr, dans un rôle qui lui collera éternellement à la peau. Ses faiblesses créent l’émotion et entretiennent la passion.

WAR MACHINE ROCKX

Adaptation oblige, des choix ont été opérés pour bâtir un film cohérent. Inutile donc de venir pleurer si la mythologie picturale d’un des personnages semble bafouée, l’objectif étant de construire une trilogie cinématographique homogène. Quoi qu’il en soit, le casting est au point, même s’il est regrettable de ne pas voir un seul Avengers faire une apparition (quoi que mieux vaut rester jusqu’à la fin du générique…). Néanmoins, une des forces d’Iron Man 3, c’est la complicité qui se dégage entre Tony Stark et James Rhodes, campé à nouveau par le charismatique Don Cheadle. Ce dernier se glisse avec aisance dans l’armure d’Iron Patriot (ou War Machine, pour le gimmick) et mériterait bien d’avoir ses propres aventures sur grand écran. On n’y voit pas d’inconvénient ! Par ailleurs, le film applique la formule parfaite qui a fait le succès de la saga : de l’humour, porté par des répliques subtiles, qui ne plombent jamais le film. Après tout, Iron Man 3 reste un divertissement. Il n’est donc pas étonnant de retrouver des scènes d’action spectaculaires, qui en foutent plein les yeux. Le final époustouflant et jouissif devrait satisfaire un bon nombre de personne, encore faut-il ne pas être aussi hermétique qu’un mollusque face à ce genre de divertissement. Beaucoup de points positifs, et peu de points négatifs, Iron Man 3 est une réussite à prendre pour ce qu’il est, sous peine de tomber de haut.

VOIR BANDE-ANNONCE RVLG

À l’instar de nombreux films dédiés aux super héros, Iron Man 3 est un divertissement, excellent, pour qui s’aventure en terrain connu. La trilogie se permet même de luxe de s’achever avec un épisode qui ne se pose aucune limite dans les messages qu’il véhicule, même s’il faut s’armer d’un bulldozer pour en tirer la substantifique moelle. Quoi qu’il en soit, c’est Tony Stark qui prime sur l’homme de fer, dans un film jouissif, intelligemment drôle, destiné aux plus jeunes comme aux grands. Finalement, on regrette seulement une seule chose : ne pas avoir l’assurance de retrouver Robert Downey JR dans le rôle d’Iron Man.

Iron man 3 - VERDICT

Par Sholid le

Plus de lecture