Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Game of Thrones, saison 3

Jeux Dangereux

L’adaptation de la saga littéraire de George R.R. Martin poursuit ses péripéties dans une troisième saison dans la droite lignée des deux précédentes. Le sang coule, les têtes tombent comme les masques, les stratégies se mettent en place, l’hiver arrive sans vraiment pointer le bout de son nez et on est une fois de plus fasciné par cette fresque épique qui passionne à chaque épisode.

YOU WIN OR YOU DIE

Moins d’un an après l’avoir quitté, rien n’a vraiment changé dans le royaume des sept couronnes. Les Lannister détiennent toujours le pouvoir, mené par le détestable Geoffrey et son aïeul, Tywin, devenu par ailleurs la main du roi. Pendant ce temps, Robb Stark continue sa lente et incertaine ascension, alors que Daenerys Targaryen et ses trois dragons tentent de se constituer une armée digne de ce nom. Si vous avez déjà suivi les deux saisons précédentes, vous savez déjà que l’histoire entreprise par George R.R Martin se fera sur la longueur. Chaque épisode ajoute une nouvelle pierre à l’édifice, mais permet aussi de remettre toutes les certitudes du spectateur en question. La tension est constamment palpable, et on ne peut s’empêcher de se projeter dans le futur, en fantasmant sur le moment où tout explosera au sein du royaume, épisode que les lecteurs de la saga littéraire doivent chérir avec plus d’amour qu’ils n’en portent à n’importe quel être humain. La violence propre à la série est plus souvent orale que physique, à travers de nombreuses joutes verbales, toutes plus délicieuses les unes que les autres. Il suffit de voir avec quelle virtuosité Tyrion Lannister remet en place Geoffrey et Tywin tout au long de la saison. C’est d’autant jubilatoire que Tyrion ne cesse de s’imposer comme l’un des personnages les plus charismatiques de la série.  Quant à la violence physique, celle qui vous scotche devant votre écran avec de grands yeux ébahit, si vous pensiez que l’exécution de Ned Stark sonnait déjà l’apogée du show, ce n’est qu’une formalité face à ce que vous attends dans cette nouvelle saison. Oui, ceci est une référence au neuvième épisode…

WAR IS COMING

Malgré tout le bien qu’on pourrait en dire, il serait hypocrite de ne pas souligner les lenteurs inhérentes à cette troisième saison. Il en devient même difficile de se demander si ce phénomène est nouveau ou s’il a toujours été présent dans le show. Il s’en dégage alors une désagréable sensation qu’il ne se passe pas grand-chose, même si on devine aisément que la découverte des coulisses d’une guerre s’avère être plus excitante et plus intéressante que la guerre en elle-même. Néanmoins, la série ne se gène pas pour rappeler au téléspectateur à coup d’électrochoc que tous les protagonistes sont assis sur une cuve de nitroglycérine prête à exploser. En parlant des personnages, certains se révèleront au fil des saisons, comme Bran Stark, qui pourrait bien offrir un nouveau jeu de cartes dans cette partie de Poker géante. À nouveau, chacun verra midi à sa porte quant il s’agit d’interpréter ces péripéties fantastiques : réflexion sur le pouvoir politique, sur le monde financier, sur notre propre condition… Les doubles discours sont légions et invitent le spectateur à ne pas être totalement passif. Impossible de ne pas souligner la beauté des décors. Ces derniers ne paraissent jamais fades, avec une palette de couleur qui permet d’identifier immédiatement dans quelle partie du royaume on se trouve. Un bon moyen pour nous rappeler que la série a des moyens financiers à la hauteur de la fresque qui est dépeinte, dont la formule reste inchangée, mais dont l’efficacité n’est plus à prouver.

Deux saisons ont suffi pour instaurer Game of Thrones comme une valeur sûre dans le monde des séries, et cette troisième saison n’a fait que confirmer tout le bien qu’on en pense. Et ce n’est pas quelques longueurs et quelques arcs scénaristiques qui mettent du temps à s’envoler qui viendront contredire ce statut, car la promesse d’un combat grandiose et épique est plus forte que jamais. Encore faut-il s’armer de patience avant d’en découvrir le dénouement. En attendant, le jeu continue et la partie devient de plus en plus fourbe et sauvage.

Game of Thrones S03 - VERDICT

Par Sholid le

Plus de lecture